Afin de mieux vous connaître et d'améliorer notre offre, nous vous invitons à participer à notre questionnaire, en quelques minutes seulement. Cliquez ici pour remplir le questionnaire.

Afin de mieux vous connaître et d'améliorer notre offre, nous vous invitons à participer à notre questionnaire, en quelques minutes seulement. Cliquez ici pour remplir le questionnaire.

Afin de mieux vous connaître et d'améliorer notre offre, nous vous invitons à participer à notre questionnaire, en quelques minutes seulement. Cliquez ici pour remplir le questionnaire.

Les huiles essentielles de l’hiver

Les huiles essentielles de l’hiver

La période hivernale est souvent synonyme de fatigue, nez qui coule, mal de gorge et toux incessante. Pour éviter d’attraper tous les virus qui circulent dans la maison, à l’extérieur et les autres maux de saison, vous pouvez compter sur les huiles essentielles biologiques. Voici un exemple de trousse aroma de l’hiver.

Les huiles essentielles assainissantes atmosphériques

Le citron jaune, le pin sylvestre, le néroli bigarade, la mélisse, voire même la cannelle de Ceylan (uniquement en synergie) et plein d’autres encore. Idéales pour la diffusion à l’aide d’un appareil adapté (brumisateur ou nébuliseur), profitez pleinement de leur bienfait au quotidien pour assainir l’air ambiant de votre domicile. Bien sûr, n’oubliez pas d’aérer convenablement les pièces à vivre pour renouveler l’atmosphère de chez vous.

Les huiles essentielles antivirales, expectorantes et fluidifiantes

Idéales pour les bronchites et les toux grasses, vous pouvez faire confiance aux eucalyptus radié, globuleux ou smithii, mais aussi le niaouli, le ravintsara, le saro, l’arbre à thé, le romarin à cinéole, le laurier noble ou le myrte rouge. Ces huiles essentielles sont très efficaces contre tous les virus responsables des pathologies ORL, et s’utiliseront en diffusion atmosphérique, en usage externe (pure ou diluée dans une huile végétale), voire même par voie orale (1 goutte sur un support adapté, 2 à 3 fois par jour, pendant 5 à 6 jours) en cas de symptômes bien installés.

Les huiles essentielles des fêtes de fin d’année, aux notes chaudes et épicées

Clou de girofleIl s’agit du clou de girofle, de la muscade, de la cannelle de Ceylan ou encore du gingembre et de l’orange douce. Ingrédients indispensables des célèbres vins chauds et des pains d’épices, elles vous transporteront au pays du père noël et vous feront retomber en enfance. A utiliser dans les recettes de cuisine (attention aux doses pour ne pas rater vos plats) ou en diffusion atmosphérique (uniquement en synergie et en faible quantité).

Les huiles essentielles des sports d’hiver

Les gaulthéries couchées ou odorantes, l’eucalyptus citronné, le romarin à camphre, l’hélichryse, le genévrier, la lavande aspic ou les lavandins. Indiquées en cas de contractures et douleurs musculaires ou articulaires, elles s’utiliseront en usage externe et diluées dans une huile végétale de calophylle par exemple ou dans un macérât huileux d’arnica ou de millepertuis. Ce sont les huiles essentielles préférées des sportifs amateurs ou de haut niveau.

Pour aider à la digestion des repas un peu trop copieux de saison 

Rien ne vaut quelques huiles essentielles comme la menthe poivrée, la cardamome, le citron jaune, le gingembre ou le carvi. Indiquées dans les états nauséeux et les indigestions, elles s’utiliseront en application cutanée diluées dans une huile végétale, ou par voie orale sur un support adapté. A prendre juste après les repas, pendant une courte période (3 à 4 jours de traitement).

Pour la fatigue passagère, voire dans certains cas chronique

Vous pouvez utiliser les huiles essentielles de ravintsara, d’épinette noire ou de pin sylvestre. Une goutte diluée dans une huile végétale en application cutanée en regard des surrénales (au niveau des reins) tous les matins, permettra de vous donner le tonus nécessaire pour passer le cap et profiter pleinement de cette saison.

Pour confectionner votre propre aromathèque de l’hiver

Choisissez donc une à deux huiles essentielles dans chacun des groupes cités, et surtout n’oubliez pas, adaptez leur utilisation et leur posologie en fonction des huiles essentielles choisies, les précautions d’emplois étant propres à chacune d’entre elles. La plupart de ces huiles essentielles ne sont pas adaptées aux femmes enceintes, allaitantes et aux jeunes enfants en dessous de 7 ans.

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *