Romarin à Camphre Bio

Romarin à Camphre Bio

Nom latin : Rosmarinus officinalis camphoriferum
Famille botanique : Lamiacées
Partie de la plante distillée : Sommités fleuries
Culture : Biologique
Origine géographique : Espagne
Biochimie aromatique : Alpha pinène, alpha pinène + alpha thuyène, 1,8 cinéole, camphor
Composants dangereux : Alpha pinène, alpha pinène + alpha thuyène, 1,8 cinéole, camphor

Catégorie :

Le Romarin pousse à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans les garrigues arides et rocailleuses. Il peut atteindre jusqu’à 1m50 voire 2m en culture. De la famille des Lamiacées, il est reconnaissable en toute saison grâce à ses feuilles persistantes sans pétiole, beaucoup plus longues que larges, vert sombre luisant sur le dessus et blanchâtres en dessous.
Le Romarin doit son nom aux Romains qui l’appelaient rosmarinus : « rosée de la mer« . Ils pensaient que son arôme épicé lui venait de la rosée qui se déposait la nuit sur les plantes. Il était déjà cultivé il y a 3 millénaires entre le Tigre et l’Euphrate.

L’huile essentielle de Romarin à camphre a des propriétés analgésiques très utiles contre les souffrances musculaires. Elle est également un bon antidouleur et un excellent décongestionnant.

Sources :  

L’aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles – Dominique Baudoux
Guide de l’aromathérapie – Monica Werner