Arrêter de fumer grâce aux huiles essentielles

Arrêter de fumer grâce aux huiles essentielles

Parmi les mesures d’hygiène de vie que l’on peut prendre pour entretenir son capital santé, l’arrêt du tabac est probablement celle qui procure le plus de bénéfices. La nicotine étant une substance puissamment addictive, arrêter de fumer requiert souvent une motivation importante et des tentatives répétées.

Chaque bouffée de cigarette est composée de plus de 4 000 particules chimiques, dont des poisons tels que l’arsenic, le formol et l’ammoniaque. Les méfaits du tabac sont nombreux : fumer augmente la pression artérielle, contribue au rétrécissement des artères, réduit l’approvisionnement en oxygène du cœur et entraîne de nombreux autres dommages.

Au-delà de la prévention de nombreuses maladies, l’arrêt du tabac présente d’autres avantages : lors des activités physiques, le souffle revient, l’odorat, le goût et l’haleine s’améliorent… sans parler des économies financières considérables !

Alors, comment faire pour arrêter de fumer ?

Il ne faut pas se leurrer, arrêter de fumer demande de gros efforts, car la nicotine est un produit entraînant, dans plus de 50 % des cas, une très forte dépendance à la fois physique et psychologique. Lorsque la personne dépendante cesse de fumer, elle va ressentir des symptômes de manque, de nature et de durée très variables. Pendant les quatre premières semaines, ces symptômes sont essentiellement de l’irritabilité (voire de l’agressivité), de la tristesse (voire une dépression légère), de l’agitation et des difficultés à se concentrer. Ensuite, en général plus de dix semaines après l’arrêt, l’appétit est augmenté et l’envie de fumer est parfois très intense.

Les huiles essentielles peuvent vous accompagner dans l’arrêt du tabac et venir à bout des symptômes de ce sevrage. Ainsi, les huiles essentielles relaxantes et apaisantes seront d’une grande utilité comme par exemple les huiles essentielles de mandarine rougeverte ou d’orange douce à diffuser et respirer, ou les huiles essentielles de Santal, d’Angélique, de Camomille romaine, de Petit grain bigarade par voie orale. Dans ce cas, déposez une goutte d’huile essentielle sur un support adapté (miel, sucre, comprimé neutre) à avaler 2 à 3 fois par jour. Il est recommandé d’observer une fenêtre thérapeutique lorsque la voie orale est utilisée, c’est-à-dire faire une pause le week-end ou suivre le traitement pendant 3 semaines puis arrêter pendant une semaine. Répétez l’opération jusqu’à amélioration des symptômes.

Concernant les phénomènes d’addiction, que ce soit pour le tabac mais aussi pour d’autres substances, l’huile essentielle de Poivre noir (Piper nigrum L.) est tout à fait remarquable. Une goutte sur un support adapté à avaler, deux à trois par jour et cinq jours par semaine vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour passer cette étape difficile et palier à l’effet de manque. N’oubliez pas que le suivi d’un professionnel de santé reste essentiel dans le sevrage tabagique.

 

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *