Épidémie de coronavirus et aromathérapie

Épidémie de coronavirus et aromathérapie

Les informations ci-dessous sont officielles et proviennent du site du ministère de la Santé : gouvernement.fr/info-coronavirus, en date du 11 mars 2020.

Le Coronavirus

Les Coronavirus sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume à des pathologies plus sévères comme le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’OMS. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie, c’est-à-dire que l’épidémie touche désormais 110 pays sur une zone étendue.

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement.

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie.

Face au Coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter

Les huiles essentielles antivirales

Face à la pénurie des gels hydro-alcooliques et aux tensions d’approvisionnement, les huiles essentielles, de par leur propriété antivirale très puissante, représentent une alternative très pertinente et intéressante.

Les huiles essentielles antivirales principales sont le Ravintsara (Cinnamomum camphora, feuilles), le Niaouli (Melaleuca quinquenervia), le Saro (Cinnamosma fragrans), l’Arbre à thé ou Tea tree (Melaleuca alternifolia) ou l’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata).

Toutes ces huiles essentielles peuvent être diffusées dans l’atmosphère à l’aide d’un appareil adapté (nébuliseur ou brumisateur) seules ou en synergie pour plus grande efficacité. A cela peut se rajouter les huiles essentielles assainissantes atmosphériques comme le Citron jaune (Citrus limonun), la Bergamote (Citrus aurantium ssp bergamia), le Pin sylvestre (Pinus sylvestris) ou le Sapin de Sibérie (Abies sibirica).

Vous pouvez également faire votre propre gel antiviral pour les mains en utilisant une base de gel d’Aloe vera et de l’alcool modifié. Pour cela, mélangez 1 cuillère à soupe de gel d’Aloe vera avec une cuillère à soupe d’alcool modifié en rajoutant une vingtaine de gouttes d’huiles essentielles antivirales comme par exemple le Ravintsara, l’Arbre à thé et le Niaouli. Mélangez le tout et placez-le dans un récipient adapté. A utiliser autant de fois que nécessaire dans la journée.

N’oubliez pas non plus que c’est le moment de stimuler les défenses naturelles de l’organisme pour pouvoir faire face au risque de contamination et atténuer les effets de la maladie.

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *