Tout savoir sur la Camomille

Tout savoir sur la Camomille

Les camomilles et matricaires étaient connues de la médecine arabe classique, mais des confusions subsistent entre les espèces. Elles sont salutaires à l’estomac, font couler les urines et provoquent les règles. En médecine populaire, elle est réputée traiter par voie orale les affections digestives, les douleurs abdominales et les dysménorrhées et en application locale les démangeaisons. En Allemagne, elle est indiquée comme calmant et contre l’insomnie.

La Camomille Romaine

La camomille romaine ou camomille noble (Chamaemelum nobile, famille des Astéracées) est une plante herbacée vivace de 10 à 30 cm. Elle se développe en Europe occidentale et surtout dans l’ouest de la France. Ses tiges velues se terminent par des capitules floraux odorants. Ses feuilles, de couleur vert-blanchâtre, sont finement divisées en lobes courts et étroits.

L’huile essentielle de Camomille Romaine

L’huile essentielle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des parties aériennes fleuries. Elle est principalement composée d’esters à 80 % (angélates d’isobutyle, d’isoamyle et de méthacryle), de cétones terpéniques (pinocarvone), de lactones et sesquiterpénols (farnésol).

L’huile essentielle de Camomille romaine favorise la joie de vivre, calme le système nerveux central, est apaisante et anxiolytique. Elle régularise le rythme cardiaque, possède des propriétés anti-inflammatoires, antispasmodiques, pré anesthésiante, antalgique, antiallergique, antiprurigineuse et cicatrisante. La Camomille romaine est aussi apéritive et digestive ainsi qu’antiparasitaire principalement interne.

Cette huile essentielle est indiquée en cas d’épuisement profond, tristesse, insomnie, troubles de l’endormissement et les états dépressifs. Chez les plus jeunes, elle permet d’apaiser les colères et les troubles du sommeil ainsi que les peurs.

L’huile essentielle de Camomille romaine est aussi utilisée en cas de spasmes provoqués par le stress et les contrariétés, ainsi que dans le syndrome prémenstruel. Autres indications : migraines et névralgies, douleurs liées au stress et douleurs dentaires (nourrissons), problèmes digestifs (coliques, crampes d’estomac, constipation, manque d’appétit, etc.), parasitoses intestinales, soins des peaux délicates et allergies cutanées.

Les modes d’utilisations

La Camomille romaine s’utilise aussi bien en respiration et diffusion, qu’en application cutanée ou par voie orale chez l’adulte et l’enfant à partir de 7 ans, sauf exception pour les poussées dentaires où elle sera appliquée sur la gencive douloureuse du nourrisson à raison de 1 goutte 1 à 2 fois par jour, suivant les besoins.

Pour la voie orale chez un adulte, versez 1 goutte de Camomille romaine sur un comprimé neutre à sucer ou un sucre, ce qui calmera immédiatement les nerfs, ou 2 gouttes 3 fois par jour pendant 3 jours en cas de parasitose intestinale. Chez les enfants, déposez 1 seule goutte sur un comprimé neutre ou un sucre, 2 fois par jour pendant au maximum 5 jours.

Pour la voie cutanée, la Camomille romaine s’utilisera à raison de 3 gouttes pures chez l’adulte (plexus solaire, poignet, plante des pieds, etc.) ou diluée dans une huile végétale pour un massage. Chez les enfants, diluez 2 gouttes dans de l’huile végétale pour un massage, 2 fois par jour.

Cette huile essentielle est idéale en respiration et inhalation sèche. Pour cela, versez 2 gouttes sur un mouchoir et respirez profondément. La Camomille romaine se diffuse également dans l’atmosphère seule ou en association avec d’autres huiles essentielles, mais son prix élevé ne favorise pas généralement ce mode d’utilisation.

L’hydrolat de Camomille Romaine

L’hydrolat de camomille romaine peut lui être utilisé par toute la famille et est indiqué en cas de stress, d’insomnies, de problèmes digestifs, de démangeaisons ou irritations oculaires (compresse imbibée).


La Camomille Matricaire

Originaire du sud de l’Eurasie, la camomille allemande (Chamomilla recutita) ou matricaire (ou encore petite camomille), croît en Europe et en Afrique du Nord sur les bords des chemins et les zones incultes. C’est une plante herbacée annuelle atteignant 50 cm de haut, à tiges très ramifiées portant des feuilles filiformes bi ou tri pennées. Les fleurs nombreuses situées à l’extrémité des tiges comprennent des fleurs ligulées blanches sur le pourtour, dressées puis pendantes et des fleurs jaunes en tube, au centre, disposées sur un réceptacle conique.

L’huile essentielle de Camomille Matricaire

L’huile essentielle de camomille matricaire est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des sommités fleuries et est principalement composée de carbures sesquiterpéniques (béta-farnésène, alpha-farnésène, chamazulène), d’oxydes sesquiterpéniques (alpha-bisabolol, oxyde de bisabolol A et B) et de lactones sesquiterpéniques. Cette huile essentielle possède des propriétés anti-inflammatoire, antiprurigineuse, ulcéroprotectrice, spasmolytique, antiallergique, bactéricide et antivirale.

Elle est indiquée pour les inflammations cutanées, du tube digestif, les irritations des voies respiratoires, les infections digestives, virales, les démangeaisons, les piqûres d’insectes, les allergies (cutanées ou saisonnières), les dyspepsies, les ballonnements et en cosmétique.

La camomille matricaire s’utilise principalement par voie cutanée diluée dans une huile végétale ou un autre support adapté, ainsi qu’en inhalation sèche. La voie orale est exceptionnelle et réservée aux adultes sur avis médical. Elle est contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante.

L’hydrolat de Camomille Matricaire

L’hydrolat de camomille matricaire peut être utilisé par toute la famille et est indiqué pour les problèmes digestifs, les démangeaisons, inflammations, irritations oculaires ainsi que les candidoses buccales (bain de bouche).

La Camomille Sauvage

Une troisième camomille existe également : la camomille sauvage (Ormenis multicaulis), de la famille des Astéracées. Son odeur est légèrement fraîche et camphrée, et se retrouve le plus souvent en association avec d’autres huiles essentielles comme le géranium de type bourbon, le bois de rose, la litsée citronnée ou encore le petit grain bigaradier. Elle possède des propriétés expectorantes, bactéricide, anti-inflammatoire, antifongique et décongestionnante veineuse. Elle est indiquée dans les infections respiratoires avec encombrement bronchique, les inflammations respiratoires ou cutanées et les œdèmes des membres inférieurs. Elle s’utilise par voie cutanée diluées, en diffusion atmosphérique, inhalation sèche et humide.

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *