Soigner son rhume avec les huiles essentielles

Soigner son rhume avec les huiles essentielles

Les virus hivernaux respiratoires ont le plus souvent un point commun : le principal symptôme rencontré est le nez qui coule ou qui se bouche. Un rhume se traduit par un série d’éternuements avec écoulement nasal clair s’épaississant progressivement. Si l’origine est principalement virale, il se peut parfois qu’elle soit d’origine bactérienne. La guérison se fait en général en quelques jours, et les complications (fièvre, douleurs au niveau des sinus) doivent être prises en charge par votre médecin. Mais pas d’inquiétude, les huiles essentielles sont maîtres dans ce domaine.

Les huiles essentielles antivirales

Tout d’abord, les huiles essentielles antivirales par excellence que sont le ravintsara (Cinnamomum camphora), le niaouli (Melaleuca quinquenervia), le saro (Cinnamosma fragrans) ou encore l’arbre à thé (Melaleuca alternifolia). La composition biochimique de ces huiles essentielles leur confère des propriétés anti-infectieuses majeures avec une spécificité pour tous les virus respiratoires. Que ce soit en diffusion atmosphérique, en inhalation sèche, en fumigation, par voie cutanée pure ou diluée ou par voie orale, elles sont très faciles à utiliser à partir de 7 ans.

Les huiles essentielles mucolytiques et expectorantes

Ensuite, faites appel aux huiles essentielles mucolytiques et expectorantes que sont l’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), l’eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus), le romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis) ou la myrte rouge (Myrtus communis). Là encore, ces huiles essentielles peuvent s’utiliser à partir de 7 ans.

L’huile essentielle de menthe poivrée

Enfin, si le nez est vraiment très bouché, l’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) est idéale et soulagera rapidement la gêne occasionnée. Dans cette indication, la menthe poivrée s’utilise par voie cutanée diluée dans une huile végétale (10 gouttes dans une cuillère à soupe d’huile de macadamia par exemple), et par fumigation ou inhalation humide. Dans ce cas, à partir de 12 ans, verser uniquement 2 à 3 gouttes de menthe poivrée associée à une autre huile essentielle dans un bol d’eau chaude ou un inhalateur et respirer le tout pendant 10 minutes au minimum. Vous pouvez répéter l’opération 2 fois par jour.

Synergies d’huiles essentielles

N’oubliez pas de réaliser vos propres synergies d’huiles essentielles pour augmenter leur efficacité et accélérer la guérison. Mélangez par exemple 5 gouttes de ravintsara et d’eucalyptus radié avec 2 gouttes de menthe poivrée pour faire des inhalations humides, à respirer pendant 10 minutes matin et soir pendant 5 jours. Pour la voie cutanée diluée, mélangez 10 gouttes de saro, 10 gouttes de romarin à cinéole et 10 gouttes d’arbre à thé dans une cuillère à soupe d’huile de macadamia, à appliquer sur le thorax ou le plexus solaire 2 à 3 fois par jour pendant 5 jours. Enfin, 1 goutte d’arbre à thé avec 1 goutte de ravintsara déposées sur un support adapté (miel, sucre ou comprimé neutre) à avaler 2 à 3 fois par jour.

 

 

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *