Regagner en tonus grâce aux huiles essentielles

Regagner en tonus grâce aux huiles essentielles

Gros coup de pompe ? Vous traînez la patte et avez du mal à démarrer la journée ? Alors voici quelques astuces pour reprendre du poil de la bête et redonner un peu d’énergie à votre organisme !

L’huile essentielle de menthe poivrée pour un coup de fouet

L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) est une véritable panacée. De composition très variable selon le sol d’origine et le moment de récolte, elle est riche en monoterpénols (menthol et piperitol), monoterpénones (menthone, piperitone et pulégone), ainsi que, composés sulfurés, coumarines, esters, monoterpènes, sesquiterpènes et oxydes. Ce mélange complexe de principes actifs naturels lui confère de nombreuses propriétés thérapeutiques et les indications ne manquent pas. En particulier, cette huile essentielle est idéale en cas d’asthénies, qu’elles soient psychiques, physiques, nerveuses mais aussi en cas de convalescence et de manque d’entrain.

L’huile essentielle de menthe poivrée peut s’utiliser par voie orale (perlinguale) à raison d’une goutte 3 fois par jour pendant une semaine chez les adultes et deux fois par jour chez les enfants à partir de 7 ans. La voie cutanée pure sera généralement réservée aux adultes en cas de douleurs aigues, mais il est préférable de la diluer dans une huile végétale pour les autres indications. Mais pour se ressaisir et se donner un coup de fouet, faites appel à la respiration en versant 1 à 2 gouttes de menthe poivrée sur un support (mouchoir, inhaler, etc.) et inspirez profondément. Concernant la diffusion atmosphérique, elle ne s’utilisera pas seule mais en synergie en faible proportion, tant son action et son parfum sont puissants.

L’huile essentielle d’épinette noire contre la fatigue chronique

Une autre huile essentielle redoutable en cas d’asthénies et fatigue chronique : l’épinette noire (Picea mariana). Conifère pyramidal de 10 à 20 mètres de hauteur, l’épinette noire se retrouve fréquemment dans les forêts canadiennes et américaines du Nord. Son huile essentielle est obtenue par distillation par entraînement à la vapeur d’eau des jeunes rameaux et des aiguilles, et possède une odeur balsamique typique des conifères (pins, sapins, etc.). Sa composition biochimique est principalement représentée par la famille des terpènes (camphène, pinènes, carène, limonène et sesquiterpènes) et celles des esters (acétate de bornyle), ce qui lui confère des propriétés antiseptiques aériennes, anti-infectieuses, anti-inflammatoires mais aussi cortison-like, immunostimulante et tonique générale. Son indication en cas de fatigue chronique ou passagère est due à la stimulation des glandes surrénales en stimulant la production de cortisol endogène. Par voie orale à raison de 2 gouttes sur un support adapté (cuillère à café de miel par exemple), par voie cutanée pure chez les adultes (2 gouttes en massage sur les reins) ou diluée dans une huile végétale, elle s’utilise aussi en respiration (inhalation sèche) et en diffusion atmosphérique. Il est tout de même important de respecter la chronobiologie avec cette huile essentielle en l’utilisant principalement en début de journée afin de respecter la production de cortisol naturelle de votre organisme.

Les synergies d’huiles essentielles

Quelques synergies intéressantes en cas de coup de pompe physique en diffusion atmosphérique. Mélangez de l’huile essentielle ou essence de citron jaune, du pin sylvestre ou de l’épinette noire et du basilic, et diffusez ce mélange dans un appareil adapté (brumisateur ou nébuliseur), par cycle de 15 minutes le matin et en début d’après-midi.

Concernant une utilisation en massage cutané, mélangez les huiles essentielles d’épinette noire, de laurier noble et de basilic dans de l’huile végétale d’arnica par exemple (1 goutte de chaque huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale) et appliquez au niveau des reins tous les matins pendant 3 semaines. Faire une pause d’une semaine et recommencez si nécessaire.

 

Et contre la fatigue psychique…

Photo produit Petit grain BigaradeSi vous ressentez plutôt une fatigue psychique, faites appel aux huiles essentielles de petit grain bigarade, de bois de rose voire même de ravintsara. Par voie orale, en application cutanée, en respiration et en diffusion atmosphérique, elles vous permettront de reprendre du poil de la bête, surtout en saison hivernale où le moral est le plus souvent dans les chaussettes.

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *