Les huiles essentielles contre les moustiques

Les huiles essentielles contre les moustiques

L’été et ses fortes chaleurs est synonyme d’insectes volants et de piqûres de moustiques. D’année en année, leur résistance aux répulsifs de synthèse se fait de plus en plus ressentir, aussi, retournez-vous sans hésitation vers les huiles essentielles. Traditionnellement utilisées pour repousser tous les nuisibles et soulager leurs piqûres, un très large choix s’offre à vous.

Les citronnelles

Bien sûr, lorsque l’on parle d’huiles essentielles et de moustiques, nous pensons à la citronnelle, mais il existe en réalité un très grand nombre d’espèces.  Les citronnelles sont toutes des herbes vivaces à feuilles linéaires en touffes, raides et des fleurs en épis. On distingue principalement : la Citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus) originaire du Vietnam ; la Citronnelle de Ceylan (Cymbopogon nardus) originaire du Sri Lanka ; le Lemongrass (Cymbopogon flexuosus et Cymbopogon citratus) aussi appelée Citronnelle indienne ou Verveine des Indes ; le Palmarosa (Cymbopogon martinii) aussi appelée Géranium des Indes ; le Gingergrass (Cymbopogon martinii var sofia) plus confidentielle. Toutes ces citronnelles appartiennent à la famille des Poacées et sont originaires d’Asie tropicale. Les huiles essentielles sont obtenues par distillation par entraînement à la vapeur d’eau. Elles possèdent toutes des propriétés anti-inflammatoires et anti-infectieuses mais à des degrés différents, fonction des proportions entre les alcools monoterpéniques et les aldéhydes monoterpéniques des huiles essentielles. Néanmoins, toutes les citronnelles seront insectifuges grâce à la présence dans leur composition de

 monoterpénols et monoterpénals (géraniol, citronellol, citronellal, etc.), mais ne devront pas être utiliser chez la femme enceinte et allaitante, chez l’enfant en dessous de 7 ans ou en cas d’asthme, d’épilepsie ou d’allergie. Elles peuvent aussi être irritante en application pure sur la peau, donc généralement diluées.

Mais ce n’est pas tout, car d’autres huiles essentielles possèdent également les mêmes composants et les mêmes propriétés répulsives insectes. Il s’agit du Géranium rosat (Pelargonium x asperum ou Pelargonium graveolens), de l’Eucalyptus citronnée (Eucalyptus citriodora) ou encore la Cannelle de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum), la Menthe poivrée (Mentha piperita) ou le clou de Girofle (Eugenia caryophyllata).

Le Spray Répulsif anti-moustiques 

Pour une utilisation simple et efficace, optez pour le Spray répulsif anti-moustiques ! Grâce à son actif d’origine naturelle et sa formule composée d’une synergie d’huiles essentielles rigoureusement sélectionnées, ce spray repousse efficacement les moustiques communs et les moustiques tigres. Il est à vaporiser dans l’atmosphère, sur la peau ou sur les vêtements.

A utiliser chez les adultes et les enfants à partir de 3 ans.

En pratique, comment utiliser les huiles essentielles pour se protéger des moustiques ?

Et bien tout d’abord, il est conseillé de diffuser une ou plusieurs huiles essentielles dans l’atmosphère à l’aide d’un appareil adapté afin de limiter au maximum la présence d’insectes nuisibles autour de soi. Pour cela, respecter bien les doses conseillées propres à chaque diffuseur ou brumisateur d’huiles essentielles, et diffusez par cycles de 15 minutes toutes les heures par exemple, à partir de la fin de journée.

Aussi, pour augmenter vos chances de ne pas être piqué, vous pouvez appliquer une ou plusieurs huiles essentielles directement sur la peau en favorisant les zones très exposées (en évitant le visage), mais une dilution s’impose alors. Pour cela, mélangez les huiles essentielles avec une huile végétale (Calophylle, Millepertuis ou Calendula par exemple) à raison de 2 à 3 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale. Rappelons que pour qu’un répulsif soit efficace, répétez l’application toutes les 6 heures, voire plus s’il fait très chaud et que vous transpirez. Si vous avez à disposition une crème neutre, vous pouvez bien entendu vous en servir comme base pour mélanger et diluer les huiles essentielles, avec l’avantage de laisser les zones traitées beaucoup moins grasses. Pour une utilisation sous forme de lotion, diluez les huiles essentielles cette fois-ci dans de l’alcool et pulvérisez le mélange sur les vêtements ou rideaux par exemple.

Si par contre vous n’avez pas pu empêcher certaines piqûres, appliquez sur le bouton de moustique une goutte d’huile essentielle de Lavande aspic (Lavandula latifolia ou Lavandula spica), de Lavande officinale (Lavandula angustifolia ou Lavandula officinalis) ou de Menthe poivrée (Mentha piperita), et répétez l’opération 4 à 6 fois par jour pour les adultes. Pour les enfants, préférez la Lavande officinale, plus sécurisante dans son utilisation chez les plus jeunes.

 

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *