Les huiles essentielles à utiliser pour la perte d’odorat

Les huiles essentielles à utiliser pour la perte d’odorat

Le Covid-19, causé par le virus SARS-CoV-2 est une maladie respiratoire pouvant présenter des symptômes extra-respiratoires comme par exemple une perte de l’olfaction appelée anosmie (l’hyposmie correspond à une perte partielle de l’olfaction et la phantosmie à des odeurs fantômes constantes). La correspondance dans beaucoup de cas avec une dysgueusie (mauvais fonctionnement du goût) ou à une agueusie (perte de goût) est aussi fréquemment constatée. Le mécanisme du goût fonctionne en grande partie par un mécanisme de rétro-olfaction : les saveurs explosent en bouche et remontent par l’arrière-gorge.

Ainsi lorsque nous inspirons, l’air contenant les molécules odorantes entre par les narines jusqu’au fond du nez dans les fosses nasales. Au-dessus de ces-dernières, se trouve la muqueuse olfactive composée de plusieurs millions de cellules spécialisées qui vont capter ces molécules odorantes et envoyer un influx nerveux pour atteindre le bulbe olfactif. Le bulbe olfactif transmet ensuite les informations au cerveau dans la zone corticale préfrontale qui les traduit alors en odeur. Dans le cas de l’anosmie, seules les papilles gustatives peuvent transmettre les informations (le sucré, l’acide, le salé, l’amer, l’umami) ainsi que le nerf trijumeau.

Comment utiliser les huiles essentielles pour la perte d’odorat ?

Plusieurs voies d’utilisation sont possibles avec les huiles essentielles dont la respiration ou l’olfaction est sans aucun doute la principale. L’inhalation sèche est une méthode très simple qui consiste à respirer profondément une huile essentielle directement au-dessus de son flacon ou à l’aide d’un support adapté comme les sticks inhalateurs ou tout simplement un mouchoir. Dans le cadre d’une rééducation olfactive, l’olfactothérapie (thérapie qui utilise les odeurs de certaines huiles essentielles pour calmer, tonifier, libérer et réguler les émotions), peut être mise en place dans le cadre d’une anosmie persistante post-COVID-19.

Quelles huiles essentielles utiliser ?

Cet entraînement olfactif consiste en deux séances quotidiennes (matin et soir) de stimulation olfactive de 5 minutes environ chacune en utilisant 5 huiles essentielles de différents profils olfactifs ainsi qu’un extrait de grain de café sur une durée de 12 semaines. Les huiles essentielles utilisées peuvent être l’essence de citron (Citrus limomum) pour son côté fruité, l’huile essentielle d’eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus) pour son côté herbacé frais, l’huile essentielle de géranium rosat (Pelargonium graveolens) pour son côté floral, l’huile essentielle de clou de girofle (Eugenia caryophyllus) pour son côté épicé, et l’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) pour son côté mentholé frais et favorisant la stimulation du nerf trijumeau. L’extrait de grain de café est utilisé car cette odeur particulière est généralement accompagnée d’un sentiment de réconfort, chargé de souvenir.

L’entraînement devra donc se dérouler sur 12 semaines et permettra de retrouver pleinement ses capacités olfactives. Précisons tout de même que d’autres causes pouvant être à l’origine d’une perte de l’odorat existent également, donc si aucune amélioration n’est constatée à la fin de cette rééducation olfactive, il vous faudra alors consulter pour affiner le diagnostic.

Commentaires (1)

  • bonsoir vous n expliquer pas comment faire et la quantite d he et l extrait de cafe

    Bernadette INZIRILLO
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *