La voie interne en aromathérapie

La voie interne en aromathérapie

Il existe deux modes d’administration possibles des huiles essentielles lorsque l’on parle de la voie interne : la voie orale et la voie sublinguale.

Précautions

En règle générale, la voie interne ne doit pas être décidée en l’absence de conseil d’un professionnel de la santé ou sans avis médical, et est réservée aux adultes. Ce mode d’absorption des huiles essentielles doit rester exceptionnel et se limiter à une courte période (24 à 48 h ou jusqu’à 5 à 7 jours). S’il n’y a pas d’amélioration au-delà de 48 heures, il est indispensable de consulter un médecin si les symptômes persistent.

Il existe également des interactions médicamenteuses à prendre en compte avant une utilisation des huiles essentielles par voie interne. Il est très important de toujours espacer la prise d’une huile essentielle par voie interne avec un autre traitement. Les huiles essentielles peuvent irriter le tube digestif et perturber le métabolisme hépatique, modifiant alors l’absorption et donc les effets des médicaments.

La voie orale

La voie orale ou per os est une voie pratique et très efficace. Les huiles essentielles sont déposées, avant ingestion, sur un morceau de sucre, dans une cuillerée de miel, de la mie de pain ou un comprimé neutre. Pour cette utilisation de la voie orale pure, la règle fondamentale est de ne jamais prendre plus de 6 gouttes d’huiles essentielles par jour, que ce soit seule ou en mélange. La posologie usuelle sera de 1 à 2 gouttes d’huile essentielle réparties dans la journée jusqu’à 3 fois par jour, pendant ou à la fin des repas par mesure de sécurité. Les essences d’agrumes s’utilisent très facilement par voie orale pure (zeste de citron jaune, pamplemoussier, orange douce, mandarinier, etc.) ainsi que la menthe poivrée.

D’autres huiles essentielles vont nécessiter des précautions supplémentaires comme par exemple les huiles essentielles phénolées : Thym à thymol, Thym à feuilles de sarriette, Origan compact, Sarriette des montagnes, etc. Ces huiles essentielles aux propriétés anti-infectieuses très puissantes peuvent être administrées par voie orale mais toujours accompagner d’une huile essentielle hépatoprotectrice comme la Menthe poivrée, le Romarin à verbénone ou l’essence de Citron jaune. Dans ce cas, la posologie sera de 1 goutte de chaque huile essentielle (Origan compact et Citron jaune par exemple) sur un comprimé neutre, 3 fois par jour, pendant 5 à 7 jours maximum.

La voie sublinguale

La voie sublinguale est destinée à la prise des huiles essentielles sous la langue. Cette voie d’administration interne est habituellement réservée à la prescription médicale, mais elle peut être utilisée avec les huiles essentielles citées précédemment. C’est une voie d’action rapide des molécules aromatiques qui passent aisément dans le sang en traversant passivement les parois des veinules et des artérioles situées sous la langue (même principe que pour les médicaments lyoc). Elle est idéale par exemple pour calmer le mal des transports rapidement ou pour calmer un trouble digestif intense (menthe poivrée).

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *