Éviter et soulager les crampes et contractures musculaires

Éviter et soulager les crampes et contractures musculaires

Faux mouvements, manque d’hydratation peuvent être les causes des crampes et des contractures musculaires qui touchent les sportifs tout comme les plus sédentaires.

 

La contracture musculaire touche souvent le dos, le cou ou les mollets

 

Une contracture musculaire est due à la contraction involontaire d’un ou de plusieurs muscles. La plus fréquente touche le dos (lumbago). Elle est provoquée par un effort inhabituel, ou une fatigue musculaire prolongée avec tension (conduite automobile ou posture assise).

La contracture musculaire se distingue de la crampe qui cède spontanément après quelques minutes, et des lésions musculaires comme les déchirures, élongations, claquages qui nécessitent un recours spécialisé. Le repos est indispensable.

Si la douleur initiale est violente (en coup de poignard), avec un point douloureux vif et localisé, évocateur de lésion du muscle, si la contracture dure dans le temps, ou si elle s’accompagne d’irradiations dans la fesse ou dans une jambe, alors vous devrez consulter votre médecin.

 

Comment les prévenir ?

 

Pour les éviter, effectuez régulièrement un sport, toujours suivi d’une séance d’étirements, en réalisant des bains chauds si vous ressentez des tensions dans les muscles, ou en vous relaxant (sophrologie, yoga, etc.)

 

De nombreuses huiles essentielles comme solution efficace contre la douleur

En cas de contractures musculaires ou de crampes, l’aromathérapie nous offre une panoplie de substances actives antalgiques, anti-inflammatoires et décontracturantes.

 

L’huile essentielle de Laurier noble (Laurus nobilis L.), de la famille des Lauracées, est antalgique et décontracturante grâce à la présence d’acétate de terpényle et de linalyle (esters). Diluée dans de l’huile végétale d’Amande douce, de Calophylle ou de fleurs d’Arnica à raison de 3 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à soupe d’huile végétale, elle s’utilise en massage prolongé pour une bonne récupération et une relaxation musculaire.

 

 

L’huile essentielle de Romarin à camphre (Rosmarinus officinalis camphoriferum), de la famille des Lamiacées, riche en camphre (20 %) comme son nom l’indique, possède des propriétés relaxantes et décontracturantes musculaire. Utilisée uniquement à partir de 12 ans par voie cutanée diluée à raison de 3 à 4 gouttes dans une cuillère à soupe d’huile végétale.

 

L’huile essentielle de Lavande aspic (Lavandula latifolia L.) est une lavande riche en camphre (20 %) et ne s’utilisera qu’à partir de 12 ans en dilution dans une huile végétale dans ce cas précis. D’autres huiles essentielles de lavandes hybrides (les lavandins), contenant elles aussi du camphre (jusqu’à 10 %) pourront être utilisées.

 

 

L’huile essentielle de Gaulthérie (Gaultheria fragantissima / Gaultheria procumbens) est quant à elle très riche en salicylate de méthyle, aux propriétés antalgiques et anti-inflammatoires remarquables. Utilisées seule ou en synergie, pure ou diluée, elle est réservée aux adultes uniquement. Attention l’huile essentielle de Gaulthérie est contre-indiquée aux personnes allergiques aux dérivés salicylés comme l’aspirine.

 

L’huile essentielle d’Estragon (Artemisia dracunculus), de la famille des Astéracées, possède quant à elle de remarquables propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires, pouvant être mises à profit en cas de crampes ou de contractures musculaires. Diluée à 20 % dans une huile végétale, elle pourra s’utiliser seule ou associée à d’autres huiles essentielles pour une plus grande efficacité.

 

 

En cas de crampes rebelles ou de contractures musculaires persistantes, une synergie d’huile essentielle de Laurier noble, de Gaulthérie et de Romarin à camphre sera redoutable. En mélange à part égale, verser 3 gouttes de la synergie dans une cuillère à soupe d’huile végétale de Calophylle ou de fleurs d’Arnica pour un massage décontracturant.

 

Commentaires (1)

  • j’ai une tendinite severe qui me fait horriblement mal dans le bas du dos et qui me paralyse la fesse et l’arriere de la cuisse,que faut-il que je mette comme he dessus,mon medecin m’a donner des anti douleurs et anti-inflamatoires qui ne me font absolument rien,pouvez vous m’aider.je suis obligee de marcher avec des bequilles.merci

    robert josette
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *