Les brûlures et les coups de soleil

Les brûlures et les coups de soleil

Les brûlures et coups de soleil sont particulièrement fréquents au début de l’été. Le coup de soleil ordinaire est une brûlure de la peau causée par les rayons ultraviolets du soleil, essentiellement ceux de type B (les UV B). Ils agressent la peau directement ou par réverbération sur l’eau, la neige, le sable ou une paroi rocheuse. Les coups de soleil répétés accélèrent le vieillissement de la peau et celle-ci se dessèche et se ride plus rapidement.

Le coup de soleil se manifeste par une rougeur de la peau, des cloques apparaissant dans les cas les plus graves. La peau fait mal, tire et démange. Au bout de quelques jours, le coup de soleil disparaît et l’épiderme commence à peler. Là encore, dans les cas les plus graves, des bulles peuvent apparaître ainsi que fièvre, nausées ou œdème de la peau. Ces stades nécessitent alors un contrôle médical. Dans les autres cas beaucoup plus fréquents, les huiles essentielles et végétales seront de précieux alliés et soulageront les douleurs et favoriseront la cicatrisation de la peau.

Que faire en cas de brûlure ?

Photo produit Amande douceDans un premier temps, il est important de rafraîchir la peau un maximum de temps (15 minutes idéalement) en prenant une douche ou un bain froid (à condition de ne pas avoir de température) ou en utilisant un linge mouillé appliqué sur la zone brûlée. Ensuite, buvez beaucoup d’eau afin de lutter contre la déshydratation et surveillez votre température. Vous appliquerez enfin généreusement un corps gras sur la zone touchée comme par exemple une crème, un gel d’Aloe vera, une huile végétale de qualité (Amande douce, Coco, Macadamia, etc.) ou un macérât huileux (Calendula, Millepertuis).

Les huiles essentielles

Au rayon huiles essentielles, la star des brûlures est sans aucun doute la lavande aspic (Lavandula latifolia ou Lavandula spica). Riche en oxydes (1,8 cinéole), en monoterpénols (linalol, géraniol, etc.) et en cétones (camphre à hauteur de 15 %), l’huile essentielle de lavande aspic est entre autres utilisée dans les cas d’urgence pour soulager et guérir rapidement les brûlures sévères ainsi que les piqûres d’insectes. Pour l’histoire, elle est l’huile essentielle que René Maurice Gateffossé a utilisé pour la première fois au début du 20ème siècle pour se soigner d’une grave brûlure de laboratoire, ouvrant ainsi le champ à de nouvelles perspectives dans l’étude des utilisations thérapeutiques des huiles essentielles. Le nom d’aromathérapie venait d’être inventé !

Mais revenons à nos brûlures et coups de soleil. Appliquez une à deux gouttes de lavande aspic sur la zone touchée ou diluée-la dans de l’huile végétale ou une crème neutre pour les zones plus étendues, et renouvelez l’opération 3 à 4 fois par jour, jusqu’à cicatrisation complète de la brûlure ou coup de soleil.

Des synergies d’huiles essentielles peuvent venir accélérer la cicatrisation et soulager plus efficacement la douleur et l’inflammation. Les huiles essentielles de géranium rosat (Pelargonium x asperum), de bois de rose (Aniba roseadora), de carotte (Daucus carota) sont fréquemment utilisées pour cette indication. Les bases d’huiles végétales sont aussi très variées et nous retrouvons le plus souvent les huiles de millepertuis, de calendula, de calophylle ou d’amande douce. Voici un exemple de formule simple à réaliser à la maison pour soulager la peau après une exposition au soleil :

Appliquez ce mélange 4 fois par jour sur les zones touchées jusqu’à cicatrisation complète de la peau. Vous pouvez aussi utilisée une base de gel d’Aloe vera ou de crème neutre hydratante pour diluer vos huiles essentielles.

Pour les enfants, préférez l’huile essentielle de lavande officinale ou lavande fine qui ne possède pas ou très peu de camphre. Elle s’utilisera alors diluée dans une huile végétale ou un macérât huileux et sera appliquée régulièrement jusqu’à cicatrisation complète.

Commentaires (2)

  • Merci pour vos informations
    En vacances à cannes avec ma petite fille de 1 an , pourrais je mettre ,dans la chambre , dans une coupelle de la citronnelle de Java contre les moustiques ( il parait qu’ils sont très nombreux en été) . Est ce que c’est adapté à l’âge de l’enfant ?
    Merci pour votre réponse
    Mathilde Letouzé

    Letouzé Mathilde
    Répondre
    • Bonjour,

      Cela est tout à fait possible mais l’efficacité sera limitée. Favorisez plutôt une diffusion atmosphérique lorsque l’enfant n’est pas dans la chambre et laissez reposer 1h avant de le coucher serait plus adaptée.

      adnaturam fr
      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *