Les astuces aroma anti-mascné

Les astuces aroma anti-mascné

Mais qu’est-ce que le mascnée (ou masknée) ? Il s’agit de la contraction des mots « masque » et « acné », véritable effet secondaire lié au port prolongé d’un masque de protection. Et on s’en serait bien passé ! Bien que le mécanisme le plus probable est la formation d’une occlusion sur la peau au niveau des régions du visage riche en glandes sébacées, provoquant alors rougeurs, irritations, inflammations, favorisant alors la prolifération de bactéries. Alors pour s’en débarrasser, voici quelques astuces au rayon des produits d’origine naturelle.

Les principales règles pour votre peau

Tout d’abord, et c’est le principal, adoptez une hygiène de vie la plus saine possible. Pour cela, adaptez votre alimentation en fonction des saisons et en variant les repas ; buvez beaucoup d’eau afin d’éliminer les toxines accumulées ; gardez une activité physique régulière, cela fait du bien au corps et à l’esprit.

Nettoyez votre visage avec des produits adaptés en fonction de votre type de peau et en évitant les cosmétiques trop agressifs. La solution : les hydrolats ou eaux florales. Issus de la distillation à la vapeur d’eau des plantes aromatiques, elles représentent la majeure partie de la production, l’autre partie ainsi récoltée étant les huiles essentielles. Composés de vapeur d’eau chargée de molécules aromatiques beaucoup plus solubles que celles des huiles essentielles, ils sont moins concentrés (0,1 à 2 % en moyenne) mais gardent une efficacité très intéressante pour le bien-être ou la cosmétique par exemple.

Dans le cas du mascné ou la peau a tendance à devenir grasse et enflammée, un très grand nombre d’hydrolats dont l’hydrolat de lavande fine, permettront de nettoyer votre visage en régulant la production de sébum, resserrant les pores de la peau tout en l’assainissant.

Les hydrolats

Les hydrolats peuvent s’utiliser seuls ou en mélange, dès le plus jeune âge (bébé, enfant et adulte), principalement par voie externe (la voie interne est possible si le conservateur utilisé le permet). Pour une application cutanée, on utilise les hydrolats par pulvérisation sur la peau (dans notre exemple sur le visage) 2 à 3 fois par jour, ce qui remplacera vos solutions nettoyantes.

Les hydrolats possèdent une action locale ou générale, et tous sont astringents, c’est-à-dire qu’ils resserrent les tissus. Pour lutter contre cet effet qui peut entraîner des sensations de tiraillements par exemple, appliquez ensuite systématiquement une huile végétale bio adaptée : huile de nigelle, huile d’argan, huile de noisette, huile de rose musquée, etc. Il s’agit principalement d’huiles végétales non grasses qui pénètrent facilement le tissu cutanée et possédant des propriétés cicatrisantes intéressantes.

Et pour les peaux les plus rebelles…

Et si certains boutons vous résistent, alors rajoutez dans votre huile végétale quelques gouttes d’huiles essentielles aux vertus assainissantes, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Là encore, vous avez l’embarras du choix dans votre aromathèque : huile essentielle d’arbre à thé, de laurier noble, de bois de rose, géranium bourbon, lavande aspic, lavande fine, palmarosa, thym à linalol, etc. Seules ou en synergie, versez 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles dans une cuillère à soupe d’huile végétale (seule ou associées) et appliquez sur la zone concernée, 1 à 2 fois par jour, et jusqu’à nette amélioration et cicatrisation complète.

Vous voilà maintenant parés contre le mascné !

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *