La trousse aroma des enfants

La trousse aroma des enfants

Toutes les huiles essentielles ne sont pas bonnes pour tout le monde. Elles doivent être adaptées à l’âge (bébé, enfant, adulte), aux étapes de la vie (grossesse, allaitement), à l’état de santé (pathologies éventuelles) et à la prise de médicaments pour éviter toute contre-indication ou interaction fâcheuse.

En préambule, les huiles essentielles sont considérées à risque pour les nourrissons et les jeunes enfants car la plupart d’entre elles peuvent provoquer des convulsions. En effet, le système nerveux, encore en cours de développement, est particulièrement fragile à ce stade de la vie. Le premier palier de maturité apparait entre 5 et 7 ans, le risque devenant alors moindre, mais à ne pas exclure puisque le cerveau n’est pas encore entièrement mature.

Les voies d’administration que vous pouvez utiliser chez les plus jeunes en toute sécurité sont la diffusion atmosphérique, l’inhalation sèche, la voie cutanée diluée et la voie rectale (suppositoires contenant des huiles essentielles). Cette dernière est autorisée uniquement à partir de 30 mois et les suppositoires seront formulés par votre pharmacien.

En diffusion atmosphérique

La diffusion atmosphérique peut être utilisée en présence de jeunes enfants et bébés mais un choix judicieux dans les huiles essentielles devra être réalisé. Aussi, par précaution, éloigner les enfants du diffuseur d’huiles essentielles (ou l’inverse) et la diffusion se fera par périodes de 5 à 10 minutes toutes les heures ou toutes les 2 heures, deux à trois fois par jour. Respecter avant tout les protocoles de diffusion indiqués sur la notice de votre appareil.

Les zestes d’agrumes (pamplemousse, citron jaune, mandarine rouge et verte, orange douce, orange amère, bergamote), mais aussi les huiles essentielles de petit grain bigaradier, de lavande fine ou lavande vraie ou encore le ravintsara (en association avec un agrume) seront des huiles essentielles de premier choix en diffusion et possèdent des propriétés assainissantes redoutables et améliorent pour la plupart les troubles du sommeil.

En inhalation

Les inhalations sèches peuvent être utilisées chez les plus jeunes, et sont idéales dans certaines indications (rhume, angoisses, agitations, etc.). Pour cela, versez une à deux gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir et faites respirer profondément votre enfant. Vous pouvez aussi utiliser une mèche à inhaler, très pratique chez les plus jeunes.

Par voie cutanée

La voie cutanée diluée sera utilisée à partir de 3 mois, mais attention tout de même à l’automédication chez les nourrissons et l’utilisation des huiles essentielles, même en application sur la peau. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien, surtout si les troubles persistent au-delà de 2 jours. Les dilutions utilisées seront de l’ordre de 2 gouttes d’huile essentielle pour 10 ml d’huile végétale.

Les huiles végétales

Contrairement aux huiles essentielles, les huiles végétales ne possèdent aucune contre-indication, si ce n’est les risques d’allergies. Voici quelques indications : les huiles végétales de macadamia, jojoba ou noyau d’abricot sont idéales pour nourrir la peau de votre bébé ; la calophylle ou le jojoba pour calmer un érythème fessier, une irritation cutanée ou une piqûre d’insecte ; le macérât huileux d’arnica pour résorber un hématome ; l’huile de coco pour prévenir des poux ; etc.

 

Voici donc notre sélection d’huiles essentielles et végétales pour une trousse aroma chez les plus jeunes.

Pour davantage d’information, contactez notre aromathérapeute et docteur en pharmacie disponible gratuitement tous les mercredis de 9h à 12h au 05 32 09 30 97

 

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *