Thyms Bornéol, Linalol, Thymol… : quelles sont les différences ?

Thyms Bornéol, Linalol, Thymol… : quelles sont les différences ?

La variabilité chimique déjà importante chez les végétaux est particulièrement marquée en ce qui concerne la synthèse des huiles essentielles.

Les chémotypes

On définit ainsi des chémotypes ou chimiotypes (identifiés par les lettres « ct ») caractérisant une composition relative en certains principes actifs. Certaines espèces de thym poussant dans une même station (lieu de prédilection d’une espèce végétale), absolument identiques sur le plan botanique, peuvent posséder en effet une odeur différente. Côte à côte, il est possible de cueillir une branche de thym dont l’odeur des feuilles froissées sera très caractéristiques de ce végétal (thymol), à côté d’une autre qui sentira la lavande (linalol) et d’une troisième qui rappellera l’odeur de la rose (géraniol). Cette spécificité biochimique semble se conserver dans la descendance, elle serait donc génétiquement déterminée. L’exemple du thym est celui qui revient le plus souvent, car pas moins de sept chémotypes y ont été décrits : Thymus vulgaris ct thymol, ct carvacrol, ct linalol, ct géraniol, ct alpha-terpinéol, ct thuyanol-4, ct para-cymène. Tous ne sont pas de même importance en thérapeutique.

Les huiles essentielles de thym

Le thymus vulgaris majoritairement composé de géraniol (monoterpénol) et d’acétate de géranyle (ester terpénique) possède des propriétés positivantes,  antimicrobiennes, antibactériennes majeure à large spectre d’action, antifongiques et antivirales remarquable, ainsi que tonique, utérotonique, neurotonique et cardiotonique. Il est indiqué en cas de pathologies ORL (rhinopharyngite, sinusite, otite, etc.), des voies urinaires et gynécologiques (urétrite, cystites,
vaginite, cervicite, etc.), ou encore dermatologiques (acné à staphylocoque blanc, eczéma sec ou suintant). Cette huile essentielle ne présente aucune contre-indication aux doses physiologiques et pourra être utilisée à partir de 7 ans.

 

Le thymus vulgaris majoritairement composé de linalol (monoterpénol) et d’acétate de linalyle, possède des propriétés positivantes, antimicrobiennes, antibactériennes, fongicides (particulièrement sur le Candida albicans), viricides, parasiticide ou vermifuge. Il est indiqué tout particulièrement en cas de stomatite candidosique, de gastrite et d’entérocolite et de pathologies parasitaires. Il est aussi indiqué en cas de fatigue nerveuse. Cette huile essentielle ne présente aucune contre-indication aux doses physiologiques et pourra être utilisée à partir de 3 ans.

 

 

Le thymus vulgaris majoritairement composé de paracymène (monoterpène) et d’une faible quantité de thymol (phénol) possède des propriétés antalgiques à action percutanée qui l’indique tout particulièrement en cas de rhumatisme ou d’arthrose. Cette huile essentielle ne présente aucune contre-indication aux doses physiologiques et pourra être utilisée à partir de 12 ans.

Le thymus vulgaris majoritairement composé de trans-thuyanol-4, de terpinène-1-ol-4 et de linalol (monoterpénols), mais aussi de monoterpènes (myrcène, gamma-terpinène) possède des propriétés anti-infectieuses, bactéricides et viricides puissante, ainsi qu’immunostimulantes, neurotoniques, et hormon-like. Il est indiqué entre autre en cas de pathologies ORL virales ou bactériennes (otite, sinusite, rhinite, rhinopharyngite grippe, etc.), de stomatites, amygdalites, de petites insuffisance hépatique, de pathologies des voies urinaires et gynécologiques (cystites, vulvovaginite, endométrite, etc.), de dermites ou encore d’asthénie. Cette huile essentielle ne présente aucune contre-indication aux doses physiologiques et pourra être utilisée à partir de 7 ans.

 

Mais le plus connu des thyms est le Thymus vulgaris majoritairement composé de thymol et carvacrol (phénol), de paracymène et gamma-terpinène (monoterpènes). Ses propriétés anti-infectieuses à large spectre d’action sont remarquables et l’indique tout particulièrement en cas de pathologies infectieuses quelque soit leur localisation. Tonique, elle sera aussi conseillée en cas de fatigue générale. Cette huile essentielle est dermocaustique en usage externe et ne devra pas être diffusée. Exclusivement utilisée par voie orale à partir de 12 ans, elle sera associée à une huile essentielle hépatoprotectrice comme l’essence de citron jaune ou le romarin à verbénone.

 

Quant à l’huile essentielle de thym à bornéol, elle est extraite d’une autre espèce végétale, le Thymus satureioides. Majoritairement composé de bornéol (monoterpénol) et de carvacrol, thymol (phénol), elle possède des propriétés positivante, immunomodulante, tonique générale et aphrodisiaque. Il est indiqué en cas d’infections chroniques, d’arthrose, d’acné, de fatigue générale et d’asthénie. Dermocaustique par voie externe, elle sera principalement utilisée par voie orale, associée à une huile essentielle hépatoprotectrice.

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *