Comment soigner les mycoses avec les huiles essentielles ?

Comment soigner les mycoses avec les huiles essentielles ?

Une mycose cutanée est une maladie de la peau due à un champignon (Trichophyton, Candida, etc.). On parle d’intertrigo lorsqu’elle touche le pli de l’aine, les aisselles et les plis des seins et de pied d’athlète lorsqu’elle se situe sur les orteils.

 

Les facteurs favorisant l’apparition des mycoses

Les mycoses touchent généralement les zones chaudes et humides du corps comme les pieds ou les aisselles.

 

L’humidité est un facteur favorisant la pousse des champignons : une transpiration excessive, un climat chaud et humide, la piscine et le sauna, ou encore l’excès de poids.

Il est plus fréquent d’avoir des mycoses l’été à cause de l’humidité, de la chaleur et de la transpiration

 

Si la mycose dure plus d’un mois, si elle s’étend à d’autres zones, si elle fait suite à une plaie, si vous êtes diabétique ou si vous suivez un traitement immunosuppresseur, il vous faudra consulter votre médecin. Néanmoins, les mycoses cutanées n’entraînent en général pas de complication chez les personnes en bonne santé.

 

Les huiles essentielles pour se débarrasser des mycoses

Le Palmarosa (Cymbopogon martinii Wats var. motia) est une grande herbe aimant les sols secs et pouvant dépasser 3 m de haut. L’huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur d’eau possède des propriétés anti-infectieuses et plus particulièrement antifongiques remarquables. Indiquées pour tous les types de mycoses, elle s’utilise aussi bien par voie orale, cutanée ou en diffusion atmosphérique. Elle ne devra pas être administrée aux enfants en dessous de 7 ans, ainsi que chez la femme enceinte et allaitante.

 

Le Géranium rosat de type bourbon (Pelargonium graveolens l’Her.) est cultivé sur l’île de la Réunion ou à Madagascar. Son huile essentielle est anti-infectieuse, répulsive et antimycosique et s’utilise aussi bien par voie orale, cutanée et en diffusion atmosphérique. Elle s’utilise à partir de 7 ans et elle n’est pas conseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

 

L’Arbre à thé ou Tea tree (Melaleuca alternifolia Cheel.) n’est plus à présenter. Huile essentielle anti-infectieuse à large spectre, on la conseille pour les aphtes, les gingivites, les rhinites, les angines, les trachéites, l’acné, les furoncles, etc. Aussi, elle vous sera très utile pour venir à bout d’une mycose que ce soit cutanée, interdigitale, génitale ou un intertrigo. A partir de 7 ans, elle s’utilise par voie orale, cutanée ou en diffusion atmosphérique.

 

Mon conseil, au vue de la longueur du traitement, est d’utiliser en alternance ces 3 huiles essentielles, en adaptant la dilution en fonction de la zone à traiter. Sur les ongles, vous pouvez les utiliser pures à raison d’une goutte sur les ongles atteints chaque soir. En cas de mycose cutanée, diluez les huiles essentielles dans de l’huile végétale d’Argan : appliquez localement le mélange sur les zones concernées, deux fois par jour.

Synergies à réaliser : 

Synergie simple : HE Arbre à thé + HE Palmarosa + HE Géranium odorant

Synergie plus développée : HE Arbre à thé + HE Thym à thuyanol + HE Laurier noble + HE Palmarosa + HE Géranium odorant

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *