L’huile essentielle de Santal Blanc

L’huile essentielle de Santal Blanc

Le santal blanc est un petit arbre originaire d’Inde et de Malaisie de pouvant atteindre 10 à 12 mètres de haut. La cime est formée de rameaux retombants, les feuilles sont ovales, lancéolées, opposées et toujours vertes. Les fleurs sont nombreuses et groupées en panicules jaune paille puis rouges.

Un peu d’histoire…

L’huile essentielle de Santal blanc ou Bois de Santal fait partie des parfums les plus précieux transmis depuis l’Antiquité. Traditionnellement utilisé en médecine ayurvédique, le santal blanc fut exporté d’Inde grâce au commerce caravanier. L’une des premières utilisations de l’huile essentielle de santal blanc remonte au IXème siècle, sur l’île de Ceylan. Elle était employée pour embaumer les corps des princes. On la retrouve au XVIIIème siècle dans l’Eau impériale et dans le sirop de Vipère, remèdes alors très prisés.

Mode d’obtention de l’huile essentielle

L’huile essentielle de Santal blanc est obtenue par distillation par entraînement à la vapeur d’eau du bois de Santalum album de la famille des Santalacées. Elle est principalement composée de carbures monoterpéniques (sabinène, alpha-pinène, béta-pinène), de carbures sesquiterpéniques (alpha-santalène, béta-santalène, alpha-bergamotène, alpha-curcumène) et d’alcools sesquiterpéniques (alpha-santalol, béta-santalol, épisantalol). 

Propriétés de l’huile essentielle

L’huile essentielle de Santal blanc possède des propriétés anti-infectieuses, spasmolytiques, anti-inflammatoires, décongestionnantes lymphatique et veineuse, calmantes et sédatives ainsi que cicatrisantes. Elle est indiquée dans les infections des voies urinaires, intestinales et pulmonaires, dans les infections fongiques et les candidoses, en cas de toux sèche et irritante, dans les inflammations cutanées, le stress et les troubles du sommeil ou encore en cas de jambes lourdes ou de crises hémorroïdaires.

Comment l’utiliser ?

L’huile essentielle de Santal blanc s’utilise par voie cutanée diluée dans une huile végétale par exemple, en inhalation sèche ou humide, en diffusion atmosphérique seule ou associée à d’autres huiles essentielles et exceptionnellement par voie orale chez les adultes accompagnés par un thérapeute.

Cette huile essentielle reste tout de même contre-indiquée chez les personnes à risque ainsi qu’en cas d’insuffisance rénale, d’hémophilie, d’intervention chirurgicale ou de traitements avec des anticoagulants. Son utilisation ne devra pas excéder 6 semaines, donc n’oubliez pas de faire des fenêtres thérapeutiques si vous souhaitez prolonger son utilisation.

Aucun commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *